Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Yak en Chine
  • : Yannick en Chine Récit d'un ancien étudiant français en master en Chine, grand voyageur aux quatre coins de l'empire du milieu, maintenant ingénieur dans un grand groupe français à Handan dans la province du Hebei. Étudier à Tsinghua, à Pékin, voyager et travailler en Chine, aller à la rencontre de la culture et de la langue chinoise, apprendre le mandarin ou habiter à Handan, vous trouverez de tout ici !
  • Contact

Visiteur...

Tianjin Capitale : Hefei Chongqing Macao Capitale : Haikou Capitale : Changsha Capitale : Nanning Capitale : Guiyang Capitale : Xining Capitale : Islamabad Capitale : Fuzhou. Sites visites : Wuyishan, Quanzhou, Xiamen Capitale : Hangzhou. Sites visites : seulement Hangzhou... Capitale : Nanchang. Sites visites : Nanchang, Lushan, Jiuijiang, Jingdezhen Capitale : Jinan Capitale : Hohhot Capitale : Xi'an Capitale : Yinchuan Capitale : Lanzhou Capitale : Urumqi Capitale : Seoul. Sites visites : seulement Seoul... Pekin, c'est la que j'habite, a l'universite Tsinghua. Je n'y suis donc plus un touriste... Sites visites : le Bund, Pudong, Salon de l'auto, Jinmao tower, Maglev Sites visites : Kowloon, Hong-Kong Island, Temple Street, Tsim sha sui, Victoria Peak Capitale : Canton. Sites visites : Canton, Heyuan (mariage), Zhongshan Capitale : Nankin. Sites visites : seulement Nankin... Capitale : Harbin. Sites visites : Harbin, festival de sculptures de glace Capitale : Changchun. Sites visites : seulement Changchun... Capitale : Shenyang. Sites visites : Shenyang, Benxi, Dandong, grande muraille a Hushan Capitale : Shijiazhuang. Sites visites : Shanhaiguan Capitale : Taiyuan. Sites visites : Pingyao, Datong, Monastere Suspendu, Grottes de Yungang Capitale : Zhengzhou. Sites visites : Nanyang, temple Shaolin (Songshan) Capitale : Wuhan. Sites visites : Wuhan, Xiantao (chez Lina) Capitale : Kunming. Sites visites : Kunming, Dali, Lijiang, Tiger Leaping Gorge Capitale : Chengdu. Sites visites : Chengdu, Emeishan Capitale : Lhasa. Sites visites : Lhasa, lac Nam-Tso, Gyantse, Shigatse, Tingri, Everest Base Camp, Tanggula Express Ce blog relate la vie d'un ancien étudiant français à l'université Tsinghua, travaillant maintenant pour un grand groupe français à Handan dans le Hebei . Ce séjour en Chine est ponctué par de très nombreux voyages aux quatre coins de l'Empire du Milieu.

Pour s'y retrouver, les articles sont rangés dans diverses catégories (en particulier les provinces pour les voyages), que l'on retrouve dans la colonne de gauche. La categorie Beijing regroupe aussi bien les week-ends et excursions dans la banlieue de la capitale que des aspects de la vie quotidienne specifiques à Pékin. La vie universitaire est racontée dans la catégorie Tsinghua, et la catégorie Handan relate notre nouvelle vie dans le Hebei. La catégorie Chine traite plus des aspects culturels généraux, hors linguistiques qui sont abordés dans Langue chinoise. Une page recense tous nos voyages en Chine, avec une carte en grand format ainsi que des liens vers tous les articles correspondants.


La monnaie utilisée en Chine est le yuan (8.5 pour un euro). La population chinoise représente 20 fois celle de la France, et sa superficie est 17 fois supérieure.

 

大部分的文章只有法语,但是有些文章中法文都有,列单跟着链接。Voir ici la liste des articles disponibles en version bilingue.

Archives

Liens

Aujourd'hui en Chine, site d'information en francais sur la Chine, souvent très partial mais informatif en prenant le recul nécessaire
Chine nouvelle, le site en francais de l'agence de presse officielle chinoise - un peu l'opposé du lien précédent

samphotographie Une galerie de photos, créée par un passionné de Chine et d'escalade

Si Mao savait ...

Mon compte Youtube : toutes les videos

Dictionnaire chinois-francais  en ligne
Dictionnaire chinois unilingue avec quelques traductions en anglais, tres complet

Meteo en Chine

Tsinghua, le site de mon universite

 

Le blog de Lina, tout neuf, avec beaucoup de photos, et (mais...) en chinois !

18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 12:00
Peu de nouvelles transcendantes ici, juste un (tres) court recit d'une soiree au resto japonais Issin, a deux pas du campus. L'occasion pour les timides de s'essayer a la langue de boeuf ou a l'anguille, mais rien de trop effrayant non plus !

JC et RichardImage Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

Romain et Greg
 Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us

Lina et moi (oui, j'ai l'air stupide la bouche ouverte...)Image Hosted by ImageShack.us

Video Velo fou, sur le trajet retour entre le restaurant et l'universite. On s'entraine a conduire plus mal que les chinois, mais c'est pas gagne...




Duel au sommet. Les tetes de crevette dans la soupe juste pour le gout n'ont pas vraiment fait l'unanimite !

Image Hosted by ImageShack.us



Greg et Romain se preparent a un duel stupide : manger une baguettee de Wasabi pur (un epice chinois tout vert et tres fort...)

Image Hosted by ImageShack.us


La preuve en image de ce jeu debile

Eh bien oui, pour ceux qui en douteraient, il n'y a bien la que des perdants...
Partager cet article
Repost0
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 12:00
Image Hosted by ImageShack.us

Apres la brasserie Flo et ses plats traditionnels francais, c'est vers une cuisine autrement plus exotique que nous nous sommes tournes il y a quelques jours.

La grande avenue illuminee de Pekin est sans conteste Wangfujing, les Champs Elysees locaux sans les voitures ni l'arc de triomphe. Mais une petite rue perpendiculaire n'est pas moins celebre que sa grande soeur, et a un cachet tout particulier : la Wangfujing Xiaochijie, ou rue des snacks de wangfujing. Rue des snacks est un peu restrictif, et surtout ca enleve pas mal du caractere bizarre de tout ce que l'on peut y manger.

Peut-etre vous souvenez vous de photos d'il y a un ou deux mois, ou nous avions vu des scorpions et etoiles de mer empales fierement sur de belles brochettes ? C'est bien ca ! Pour ce soir, c'etait un peu le defi avec Lina : manger de toutes les brochettes bizarres que l'on pouvait trouver...

Et pour ne pas faire de sceptiques, tout cela a ete filme, alors attention, ames sensibles... abstenez vous !



Tout d'abord, preparation par le cuistot d'une brochette de scorpions (10Y). Oui, il y a effectivement un grand plat grouillant de scorpions vivants, prets a etre enfiles, et ils ne trepassent que dans la poele, c'est a dire environ une minute avant de finir en bouillie dans notre estomac.



Et voila la premiere degustation. Oui, je temporise pas mal, mais a ce moment j'etais un peu tendu. Mais pas d'inquietude, plus on avance dans la soiree, moins on rechigne a gouter des trucs plus bizarres les uns que les autres.



Passons maintenant a la brochette d'hippocampes. En fait, d'hippocampe seulement, c'est juste un par brochette et pour 10Y, pas donnee la brochette !



Les cigales (5Y) (un peu grosses pour des cigales quand meme, je ne sais pas trop a quoi elles sont dopees ici)



Les cocons de cigales (5Y) : le seul truc franchement pas bon de la soiree.


D'ailleurs, des 5 cocons, 4 ont fini par terre sans regret. Et je presente toutes mes plates excuses pour le "vas y c'est tres bon" dit a Lina, juste pour qu'elle goute... mais en meme temps, si j'avais dit c'est infect, elle n'y aurait pas touche, et c'etait quand meme le but du repas de gouter a tout !

Repos des guerriers, apres toutes ces brochettes bizarres, croustillantes et sans gout (sauf pour les cocons, malheureusement), enfilade de coeurs de poulet (3Y), mais juste par gourmandise alors.


Changement d'echoppe, celui-ci ayant rassasie notre curiosite. Plus loin vers le fond de la ruelle, un nouveau cuistot nous accueille a bras ouverts, et rebelote... D'abord, un 'chien de mer", pas franchement appetissant au premier abord (10Y).
Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us

degustation


Puis un "dragon de mer" (10Y), pas vraiment effrayant. Pour celui la, on ne mange pas la tete, il parait que c'est un peu amer.



Et la tant attendue etoile de mer (8Y), reputee pour son effet benefique sur les os. Mais un peu amere, et surtout il y a pas mal a manger, contrairement a tout ce qu'on a eu avant.



Pour finir par un peu de viande, on revient en terrain (presque) connu, avec une simple brochette de moineaux (8Y), mais je n'etais quand meme pas habitue a mettre un moinillon entier en pleine bouche, os y compris, et a croquer et avaler le tout.




Bref, repas haut en couleurs, nous n'avions jamais repousse autant de limites culinaires en un seul repas... Mais au final legerement ecoeurant, et pas non plus completement nourrissant...

Pour l'anecdote, le vendeur d'hippocampes avait dit a Lina que ce n'etait pas pour elle, et nous n'avions pas compris. Le vendeur de chiens et dragons de mer, lui, nous l'a dit des le debut : ces trois animaux sont censes avoir des vertus aphrodisiaques... d'ou le prix eleve !


Pour conclure la soiree sur une touche plus douce, balade de nuit autour de la cite interdite, d'ou sont tirees ces deux splendides photos.


Tour nord-est de la cite interdite
Image Hosted by ImageShack.us

Tour nord de Gugong, la cite imperiale
Image Hosted by ImageShack.us
Partager cet article
Repost0
16 septembre 2006 6 16 /09 /septembre /2006 12:00
Nous avons teste il y a quelques jours un des bons restos francais de la capitale. Il a recu le prix des lecteurs du That's Beijing, le magazine incontournable des expats a Pekin, distribue gratuitement dans tous les lieux a expats.

Image Hosted by ImageShack.us

Eh bien, ce resto vaut le detour, certains plats sont excellents, mais d'autres peuvent etre evites. Voici les commentaires du gouteur...

Escargots : excellents a tous points de vue ! Le gout, la presentation, et l'effet sur les hotes chinois : "quoi, vous mangez des escargots, mais c'est degoutant !" ou encore "si tu ne m'avais pas dit que c'etaient des escargots j'aurais sans doute encore plus aime".

Salade jambon melon : pas convaincant a cause du melon qui etait plus que quelconque, mais le jambon n'etait pas mal et la salade frisee etait un bon souvenir du pays.

Foie gras poele aux cepes : les cepes excellents, le foie gras poele sans doute, mais n'etant pas un connaisseur je n'ai pas pu apprecier vraiment, et finalement pour presenter le foie gras aux chinois ce n'est vraiment pas la bonne maniere. En plus, la consistance ressemble a du tofu, alors...

Agneau et Veau grilles : n'etant pas bien au fait des normes de cuisson chinoises, j'ai commande legerement trop saignant (niveau 7, sur l'echelle de 1 a 10), 8 ou 9 aurait ete meilleur. Bon mais pas excellent, mais ca fait tellement plaisir de retrouver un bon steak.

Profiterolles au chocolat : un must, absolument incontournable et indescriptible.

Pour le vin, je ne suis absolument pas connaisseur, je n'ai donc pas d'avis sur la question. Le premier prix pour une demi est a 150 yuan environ, mais si on veut depenser 8000 yuan pour un Saint-Estephe 1988 c'est possible...

Menu ou a la carte ?
Un seul menu propose a 158 Yuan, donc decevant si l'on veut gouter des plats d'un standing plus eleve. Il s'appelle menu prestige, mais il manque un vrai menu plus fourni en plats plus evolues.

Le prix : pas donne du tout des qu'on passe a la carte...

L'adresse : dongsanhuan beidajie 16, mais ca ne suffit absolument pas. La rue en question fait 10km, et personne ne sait ou sont les numeros. Il faut absolument bien voir exactement sur un plan avant, ou mieux, connaitre le nom d'un grand immeuble avoisinant.

Image Hosted by ImageShack.us
Partager cet article
Repost0
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 12:00
Eh bien non... ce ne sera pas pour tout de suite, les elements ne l'ayant pas voulu ainsi !

Les petits chinois (et les grands etrangers qui sont avec eux) ont les memes vacances, a savoir :

- une semaine pour la fete nationale, du 1 au 7 octobre (pas plus, il y a des cours les samedi et dimanche autour de cette semaine...)

- 3 semaines pour les etudiants en master (6 pour les Bachelor) pour le nouvel an chinois, qui tombe cette annee le 18 fevrier, et les vacances du 5 au 25.

- une semaine pour la fete du travail autour du 1 mai

- et les vacances d'ete, en theorie un seul mois pour les masters, mais ca se prolonge si on negocie bien avec son tuteur.

Mais la, revenir en France pour 1 semaine, sachant qu'il faut un jour complet plus une nuit de trajet, donc seulement 5 jours a la maison, avec les deux parents en deplacement a l'etranger, et les freres, soeurs et amis qui travaillent ou vont a l'ecole, il y avait de quoi hesiter un peu. Les elements ont donc decide pour moi, les places d'avion a des prx abordables etant toutes epuisees, il ne restait que des vols aux alentours de 1500 euros, soit le double du prix habituel. Ce sera donc pour fevrier ! Mais j'ai skype et une webcam, alors n'hesitez pas a m'appeler !
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 12:00
La nuit (courte... le soleil se leve a 5h30 !) passee sans encombre -et sans meme la chance de revoir dans la tour l'ecureuil (ou la souris, on n'etait pas bien sur) qui a fui quand nous sommes arrives la veille au soir ! -, nous reprenons la route sur ce monument, qui, comme beaucoup d'autres, n'est pas visible depuis la lune (!), avec pour objectif Simatai, le troncon de la grande muraille ou nous etions alles l'an dernier en famille.

Ce sera, pour changer, un recit en photos !


Vue depuis la fenetre de notre chambre au reveil, ou plutot au lever, car a 5h30 on etait moyennement chauds... En fait, on ne se serait meme pas reveilles si un des coreens tente par le lever de soleil n'avait pas decide de ranger a se moment la toutes ses affaires dans un boucan pas possible...
Image Hosted by ImageShack.us

Le soir...
Image Hosted by ImageShack.us


... et le matin
Image Hosted by ImageShack.us



Jean-Christophe et Ulrike (notre amie allemande), prets a poser pour Voici !
Image Hosted by ImageShack.us

J-C, Ulrike, Lina et moi-meme, a notre depart le matin, quittant notre tour (juste derriere) avec peu de regrets. Il ne faisait pas franchement chaud, on n'avait pas vraiment de matelas, mais c'etait gratuit et completement isole, alors... Si mon sac est encore charge malgre la descente considerable des provisions au cours du repas de la veille, c'est parce que nos amis coreens ont trouve que leurs duvets fraichement achetes etaient sales, et les ont laisses en plan puis sont partis. Interdit de jeter des ordures n'importe ou, si en plus les dechets en question sont des duvets quasi-neufs, il faut bien les ramener. Le coup du duvet jetable, on ne me l'avait jamais encore fait !
Image Hosted by ImageShack.us

Descente de marches sur la muraille, sur un troncon semi-restaure
Image Hosted by ImageShack.us

Les tours sont generalement comme celle la, si la portion est plutot bien conservee mais pas non plus restauree
Image Hosted by ImageShack.us

Arrivee a Simatai, il ne nous reste plus qu'a franchir le pont et nous y sommes
Image Hosted by ImageShack.us

Comparaison un peu floue entre une portion restauree a gauche de la tour, et une portion non restauree juste a droite. Pour marcher dessus, la difference se fait nettement sentir !
Image Hosted by ImageShack.us

Restauration de la muraille
Image Hosted by ImageShack.us


Jeux stupides sur le pont en attendant les retardataires
Image Hosted by ImageShack.us

Vue du pont depuis Simatai
Image Hosted by ImageShack.us


Notre petit groupe enfin arrive a Simatai
Image Hosted by ImageShack.us


Vue du cote de Simatai. On peut comparer avec l'an dernier (ici), ou c'etait encore l'ete. Ici, l'automne est bel et bien arrive, on voit tout le temps le ciel bleu, il y a beaucoup de vent, et j'espere seulement qu'il durera plus que deux semaines (mais pour une fois, je suis assez pessimiste a ce sujet...).
Image Hosted by ImageShack.us

Notre chauffeur visiblement peu decu du voyage
Image Hosted by ImageShack.us

Lina en degustation de mais chaud pour 2 yuan, au cours d'une des nombreuses pauses. Les montees sont assez eprouvantes.
Image Hosted by ImageShack.us

Brochette de touristes, tous de Tsinghua, ici a dominante americaine.
Image Hosted by ImageShack.us

Fin du troncon ouvert au public, amende de 200 yuan si on continue, et puis c'est dangereux, alors... Un touriste grec et un chinois ont ete foudroyes par la il y a un an, exactement la veille du jour ou nous y etions alles. Grande muraille strictement a deconseiller en temps orageux !
Image Hosted by ImageShack.us

Deux francais pris en sandwich entre un americain, une chinoise, une allemande et un coreen. Qui a dit que la France n'etait pas le centre du monde ?!?
Image Hosted by ImageShack.us

Tyrolienne pour redescendre au parking (flying fox en anglais, c'est marrant...). Comparer la couleur du lac avec les photos d'il y a un an.
Image Hosted by ImageShack.us


Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Les autres candidats a grand saut : J-C, Lina, Violette et Gregory, et Vishal






















J-C s'elance le premier dans le vide...


Et je le suis de peu, accompagne de Lina. Les francais passant en Chine pour des romantiques, pour qui passerais-je si je laissais y aller seule une jeune chinoise effrayee ? Enfin, effrayee au debut, parce qu'a la fin, elle s'exclame quand meme que c'etait trop court !




Lina et moi sur la tyrolienne
Image Hosted by ImageShack.us

Greg et Violette a deux sur la tyrolienne ...
Image Hosted by ImageShack.us

Et le bateau qui nous ramene a bon port
Image Hosted by ImageShack.us

Et voila, c'est fini ! Encore une experience a reiterer, pourquoi pas en hiver avec des gros duvets ? Mais la, ce sera plus sportif...
Image Hosted by ImageShack.us
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 12:00
Le week-end dernier, nous avons fait une petite excursion sur la grande muraille, entre Jinshanling et Simatai, deux sites touristiques au nord est de Pekin, mais beaucoup moins frequentes que le classique Badaling, attrape touristes notoire.

Il n'y a en fait que 10 km a faire a pied, mais sur la muraille ca prend facilement 3 ou 4 heures. Et surtout, c'est le lieu ideal pour passer une nuit completement mythique sur la muraille aux dix mille li, comme des generations de sentinelles l'ont fait avant nous ! Mais nous aurons des duvets modernes pour nous, fruit de notre hold-up des grandes surfaces locales, qui semblent s'etre donnees le mot pour etre toutes en meme temps en rupture de stock d'articles de camping...

Bref, apres avoir negocie aprement avec les voitures au noir du campus, c'est a 11 (5 coreens, 2 chinoises, 1 allemande et trois francais) que nous partons, entasses dans deux voitures, et nous allons sans doute retrouver la bas un groupe d'americains de la residence etudiante.

Remarque qui n'a rien a voir avec le sujet, les americains sont decidement soit peu doues pour la negociation, soit franchement genereux, soit legerement pigeons. Ils paient 1400 yuan pour 8 personnes pour le voyage complet aller-retour en voiture, alors que nous nous en sortons a 1100 yuan pour 11 !

Nous commencons a marcher vers 18h, et evdemment il fait nuit au bout d'une grosse demi-heure, et nuit noire a peine plus tard ! Mais nous ne nous arreterons que vers 19h30, apres de grands moments avec nos trois lampes pour 11 sur la muraille en ruines.

Voici des souvenirs en images de cette soiree memorable.


au depart le samedi soir, effectivement pas encore sur la muraille
Image Hosted by ImageShack.us

Apres quelques minutes sur la Grande Muraille de Chine. De gauche a droite, deux coreens, Lina (chinoise), une coreenne, moi, une autre coreenne, et Jean-Christophe (francais aussi)
Image Hosted by ImageShack.us

Vue sur la muraille
Image Hosted by ImageShack.us

Dans les marches (je ne sais pas combien on a du en avaler en deux jours...) C'est dans ce genre de tour, mais sur un troncon non restaure, que nous passons la nuit.
Image Hosted by ImageShack.us

晚霞 Il y a un mot chinois qui decrit exactement les nuages rouges au crepuscule, ce sont justement ceux la !
Image Hosted by ImageShack.us

On imagine a la fois le debut des marches raides en montee, et les difficultes qu'on a pu rencontrer !
Image Hosted by ImageShack.us

Heureusement, des fois ca descend aussi !
Image Hosted by ImageShack.us

Le soir dans la tour, chaque pays defend avec force enthousiasme (ou moins...) ses couleurs, et c'est donc un duel patriotique d'hymnes nationaux auquel nous assistons. Tout d'abord, l'hymne coreen.


Puis l'hymne chinois. La Chine actuelle est sans doute un des pays les plus patriotiques au monde, les drapeaux rouges et l'hymne national sont sortis a toutes les occasions !


Et, bien sur, notre chere Marseillaise ! Puisse un elan de patriotisme vous faire pardonner nos voix de crecelle...


La suite du programme sera pour demain !
Partager cet article
Repost0
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 12:00
Il y a 32 000 etudiants a Tsinghua, pour la grande majorite des etudiants en sciences.  Mais ce n'est qu'une universite de taille moyenne... il y a tellement d'autres universites a Pekin, inutile d'en faire une trop grande ici ! Apparemment, des universites provinciales comme celle du Shandong, ou du Zhejiang, peuvent reunir jusqu'a 100 000 etudiants sur un meme campus. A notre echelle, ce n'est meme plus une petite ville !

En tous cas, de ce campus a taille presque humaine, duquel il est possible de ne pas sortir pendant un an, voila quelques photos.


Bienvenue aux nouveaux camarades !
Image Hosted by ImageShack.us


Devant le batiment ou je loge, avec mon fidele velo
Image Hosted by ImageShack.us


Un des nombreux terrains de sport, desert en milieu de matinee, mais noir de monde dans l'apres midi
Image Hosted by ImageShack.us


L'ancienne porte de l'universite, point de passage oblige des pelerinages familiaux
Image Hosted by ImageShack.us


Le laboratoire de notre departement, a une heure de bus de l'universite, et pas trop loin de la grande muraille a Badaling. Je n'irai regulierement que l'an prochain, pour le projet de recherche.
Image Hosted by ImageShack.us


Premieres annees en treillis, au cours de leur preparation militaire de 20 jours
Image Hosted by ImageShack.us
Partager cet article
Repost0
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 12:00
L'universite ou j'etudie, Tsinghua University (prononcer tching'roua), a ete fondee en 1911 et va donc bientot feter son premier centenaire. Avec Beida, l'universite de Pekin, ce sont les deux universites les plus reputees de Chine. Mais ici, quand on dit repute, ca n'a aucune commune mesure avec tout ce que l'on peut voir en France a propos de n'importe quelle universite ou ecole. Non, ici, les petits chinois se voient mettre des leur plus jeune age ces universites en objectifs de toute une enfance.

Et leur enfance sera effectivement une succession d'examens, de concours, jusqu'a decrocher ou non le precieux sesame pour ces etablissements de renom, pour la plus grande joie ou deception de leurs parents et grands-parents. Le systeme educatif chinois tout entier est en effet une gigantesque machine a concours, pas forcement justes, equitables ou bien penses.

Les chinois rentrent a l'ecole comme nous, a 6 ou 7 ans. A moins bien sur qu'on n'ait commence a leur apprendre a lire ou a parler l'anglais plus tot. Mais en general, a cet age la, tout va bien. Ils ont evidemment deja entendu parler des deux universites pekinoises, mais jusqu'ici sans pression superflue.

Viennent ensuite 6 annees d'ecole primaire, dont l'objectif premier est de leur apprendre a lire et a ecrire, ce qui requiert logiquement plus de temps que chez nous, puisqu'il leur faut avaler plusieurs milliers de caracteres avant de quitter le statut d'illettre. Ils passent ensuite au college, sans (pour l'instant) avoir a passer d'examen particulier. Ils restent donc encore a la maison pendant trois annees supplementaires, jusqu'a arriver a l'examen d'entree au lycee, le zhongkao (中考). En fait, pour comparer avec la France, c'est un peu comme s'ils entraient en classes prepas a 15 ans, juste apres le college. Et il leur faut donc integrer un bon lycee, pour pouvoir espere avoir une chance de ne pas decevoir les esperances tres -trop- hautes de leurs parents. Le petit empereur de la maison, souvent gate pourri dans son enfance, commence alors une vie de stress et de pression, car les trois annees passees au lycee le sont avec l'objectif omni-present d'etre admis dans une bonne universite. Je n'ai pas eu d'echos trop mauvais du zhongkao, mais c'est surement parce que mes camarades, s'ils sont ici, n'ont pas du avoir trop de problemes a ce moment. Ou alors, plus vraisemblablement, parce que le gaokao (高考), examen de fin du lycee et surtout concours d'entree a l'universite, les a beaucoup plus traumatises.


Passons vite sur les annees de lycee et allons plutot directement a l'essentiel, le gaokao, sorte de guillotine finale coupant court aux esperances d'une large majorite des jeunes lyceens, et surtout de leurs familles. Les chinois sont trop nombreux, phrase culte s'il en est, s'applique une fois de plus particulierement ici. Cet examen de deux ou trois jours concerne chaque annee 10 ou 20 millions de lyceens, et beaucoup plus si l'on tient compte des familles, qui stressent generalement plus que leur (unique) rejeton. Je n'ai pas encore vecu cette periode en direct, mais apparemment la Chine entiere se focalise sur l'evenement annuel, une chaine de tele retransmet en direct l'epreuve d'anglais, des motards sont requisitionnes pour amener des eleves en retard, et des millions de parents attendent anxieusement a la porte des salles d'examen.

Tout leur avenir -ou presque- se joue en deux jours. Epreuve de maths, de chinois, d'anglais, de sciences dures ou humaines en fonction de la specialite, et c'est tout. Plus qu'a attendre les resultats. Mais cette attente ne se fait pas sans stress, puisque s'ajoute un aspect interessant du probleme, celui de la formulation des voeux.

Les eleves ont le droit a trois voeux, et cela a un aspect tres pervers. Il est en effet inutile de classer Beida en 1 et Tsinghua en 2, si la premiere n'a pas voulu de leur candidature, la deuxieme, ayant fait le plein d'eleves en premier choix, ne va meme pas la regarder. Cela oblige a estimer avec precision sa performance, et a mettre grosso modo une bonne universite en choix 1, une de classe moyenne en choix 2 et une tres peu connue en choix 3, sous peine de n'etre admis au final nulle part. Ces choix se font bien sur avant l'annonce des resultats. Et, des fois que la pression ne serait pas suffisante, dans certaines regions cela se fait meme avant d'avoir compose... Je n'ai entendu cela que pour Pekin, et les chinois qui me l'ont explique ont rajoute un "bien fait pour eux, c'est deja assez inegal comme ca !".

Car les places sont allouees par region, pas au niveau national. Et les pekinois, non contents de concentrer dans leur ville un nombre incalculable d'universites, ont aussi beaucoup plus de places relativement dans les universites pekinoises que leurs compatriotes provinciaux. Avec un nombre de points a obtenir plus faible que les autres, et avec un niveau social -donc d'education- plus eleve que dans les provinces moins developpees, les pekinois (et les shanghaiens a Shanghai) sont donc injustement favorises, ce que les proviniciaux ne manquent pas de rappeler.

Les provinces du Shandong, du Henan, du Sichuan ou encore du Guangdong comptent chacune environ 100 millions d'habitants. Et il y a environ 100 places pour chacune a Tsinghua, et sans doute autant a Beida. Autant dire que la selection est rude... Mais a ces 100 places, il faut encore retrancher les quelques dizaines d'etudiants particulierement brillants recrutes directement sans meme avoir a passer d'examen. Une amie en premiere annee a ete recrutee ainsi, et ils etaient 10 dans sa classe dans le meme cas. On comprend mieux l'importance du zhongkao, pour pouvoir acceder a un bon lycee...

Apres ce calvaire, generalement un bon souvenir pour personne, il est enfin possible d'entrer a l'universite. Mais, pour ceux qui ont eu la chance d'etre pris dans un bon etablissement, la bataille est loin d'etre finie. Il faut encore 4 annees d'acharnement, et obtenir son diplome de bachelor parmi les meilleurs de sa promotion, pour obtenir la peut-etre encore plus precieuse admission dans une universite etrangere. Le reve americain est bien present ici, meme si par la force des choses il se transforme petit a petit en reve europeen, avec la fermeture des frontieres etats-uniennes.

Mais que ceux admis dans une universite de renom moindre se rassurent, pour ceux qui le veulent la bataille n'est pas finie, il est encore possible de passer l'examen de fin de bachelor pour etre admis en master dans une universite plus prestigieuse, afin de remplacer les departs a l'etranger... Dans ma classe de 65, plus de la moitie des gens ont suivi ce parcours ! On peut comprendre qu'ils commencent a ressentir une sorte de lassitude...

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 12:00
Nous avons eu recemment nos premiers cours, en fait, seulement des presentations assez generales pour l'instant. Et j'ai ete largement rassure.

Pas rassure a propos de ma comprehension orale, puisque je n'ai effectivement quasiment rien compris pendant deux heures, heureusement qu'il y avait un powerpoint pour meubler... Non, rassure a propos du degre de motivation de mes petits camarades (je suis le deuxieme plus grand sur les 65 eleves, et ils ne sont pas tres grands en moyenne). Pendant que le prof parle, ceux qui ne sont pas interesses ne cherchent pas franchement a le cacher.

Il y a ceux qui dorment, meme au premier rang, ceux qui lisent des bouquins d'anglais, ceux qui discutent, ce qui envoient des SMS... mais ca, a la limite, c'est banal chez nous aussi, non ? Peut-etre juste un peu surprenant en Chine, mais bon... Mais il y a aussi ceux qui telephonent. On est dans une salle de cours, pas dans un amphi, mais certains ne coupent pas leur sonnerie, et quand ca sonne, loin de couper le son en vitesse, ils s'esquivent hors de la salle pour aller repondre, et pas l'ombre d'un mot d'excuse au professeur, qui de toute maniere n'y accorde pas la moindre attention !

Un grand moment aussi, revelateur de l'ambiance qui regne parfois dans ce genre de cours preparatoire. Evidemment, la photo ne rend pas grand chose, mais il faut s'imaginer la scene. Alors que le prof, ancien du labo puisqu'il y est depuis 1962, nous explique en riant que c'est depuis sa cellule de prison pendant la revolution culturelle que l'ancien directeur a elabore les plans des nouvelles installations, nous remplissons des cartes de voeux "Joyeux anniversaire" pour cinq ou six camarades. Une carte par eleve, bien sur, et, evidemment, je ne connais pas un seul des prenoms de ces personnes. Alors que mon voisin remplit conscienceusement chacune de ces cartes, je lui demande a qui elles s'adressent, et il n'en a aucune idee ! D'ailleurs, la majorite des mots laisses se resument a "je ne te connais pas encore, mais je suis sur qu'on va devenir de tres bons amis, alors je te souhaite quand meme un bon anniversaire..." Original, non ?

Image Hosted by ImageShack.us

On devine en premier plan une des nombreuses cartes circulant dans la salle, le prof absorbe par son discours au milieu, et le powerpoint pas franchement limpide au tableau.


Donc je suis rassure, ils ne sont pas tous la pour bosser jour et nuit ! Ils sont aussi critiques vis a vis de leurs cours obligatoires de marxisme, ca me soulage egalement.
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2006 6 09 /09 /septembre /2006 12:00
Voila une synthese du voyage de l'ete 2006 qui m'a conduit a faire un vrai tour de Chine, de Pekin au Tibet en passant par Hong-Kong et le Sichuan.

Image Hosted by ImageShack.us

Pendant 40 jours, j'ai voyage en taxi, en velo, en bus, en train assis dur, couche dur, couche mou, en avion, en tramway, en metro, en bateau, en telecabine... ne manque que le ski !

Concretement, pour avoir une bonne idee des distances, voila un recapitulatif des etapes avec liens vers les articles correspondants et moyens de transport employes.


Paris-Pekin                         17-18 juillet     10h d'avion
Pekin Pingyao                     19-20 juillet     10h de train en couchette dure
Pingyao Datong                   20-21 juillet     8h de train en couchette dure
Datong Pekin                       21-22 juillet     8h de train en couchette dure
Pekin Lhassa  (avec Seb)     24-25-26 juillet 48h de train en assis dur
Lhassa Namtso                   29 juillet           5h de jeep
Namtso Lhassa                   30 juillet           5h de jeep
Lhassa Gyantse (avec Raph) 1 aout             10h de jeep
Gyantse Lhatse                   2 aout             6h de jeep
Lhatse Tingri                       3 aout             6h de jeep
Tingri camp de base Everest 4-5-6 aout       3 jours de marche ou de charrette, tracteur, moto...
camp de base Everest Lhatse 8 aout           8h de jeep
Lhatse Lhassa                     9 aout             8h de jeep
Lhassa Chengdu                  12 aout           2h30 d'avion
Chengdu Emeishan (sans Raph)12 aout      2h30 de bus
Emeishan Chengdu              13 aout           2h30 de bus
Chengdu Dazhou (sans Seb) 13-14 aout      7h de train en couchette dure
Dazhou Chengdu                  16 aout           6h de bus
Chengdu Hong-Kong             16 aout           2h d'avion
Hong-Kong Shenzhen           18 aout           1h de bateau
Shenzhen Nanjing                18 aout           2h d'avion
Nanjing Nanyang                  20-21 aout      18h de train en assis dur
Nanyang Pekin                    25-26 aout       15h de train en couchette molle


Pas mal de transport tout de meme ! Deja, il y a 4000km entre Pekin et Lhasa. Puis, on a vu au cours du voyage en Landcruiser la borne 5000, qui mesure les kilometres depuis la capitale ! On peut donc sans probleme faire 10000km en Chine pendant un moins, et laisser toujours un bon nombre d'endroits de cote.

Voila les liens pour les differents articles qui racontent ce long voyage :

Shanxi (Pingyao, monastere suspendu, grottes de Yungang a Datong)

Voyage dans le shanxi 在山西旅行

Shanxi (fin); retour a Pekin 山西(结束);回到北京了

Pekin (mausolee de Mao Zedong)

Journee de touriste pekinois 一天跟中国旅客在北京

Tibet

Train pour le Tibet 青藏铁路

Lhassa, capitale du pays des neiges 拉萨,雪域的首都

Nourriture tibetaine 藏族特饭

Nam-Tso 纳木错

De l'art de la negociation 商量艺术

Dans les rues de Lhassa 在拉萨街上

Retour au restaurant tibetain 回去西藏特产饭馆

Gyantse 江孜

Aventures en LandCruiser 越野车上的历险记

Trek Everest 徒步到珠峰

Trek dans l'Himalaya 在希玛拉雅图布

Friendship Highway 藏尼友谊高速公路

Everest Base Camp 珠峰大本营

Habitat tibetain 藏族房子

Shigatse 日喀则

Drepung 哲蚌寺

Barkhor et centre de Lhassa 八廓和拉萨市中心

Retour a Lhasa 回到拉萨

Tibet pratique

Sichuan

Emeishan 峨眉山

Pandas du Sichuan

Dazhou (Sichuan) et Huoguo 达州(四川)和火锅

Hong-Kong

Hong-Kong 香港

Quelques nouvelles 最近的消息

Jiangsu

Nanjing 南京

Kunju : opera traditionnel de Nankin 昆剧

Assis dur 硬座 / la nuit des chengyu 开夜车学习成语

Henan

Temple Shaolin 少林寺




Cet article fait partie de la serie sur le grand voyage en Chine a l'ete 2006, au Shanxi, Tibet, Sichuan, a Hong-Kong, Nankin, et dans le Henan, dont il est la page principale.
Partager cet article
Repost0