Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Yak en Chine
  • : Yannick en Chine Récit d'un ancien étudiant français en master en Chine, grand voyageur aux quatre coins de l'empire du milieu, maintenant ingénieur dans un grand groupe français à Handan dans la province du Hebei. Étudier à Tsinghua, à Pékin, voyager et travailler en Chine, aller à la rencontre de la culture et de la langue chinoise, apprendre le mandarin ou habiter à Handan, vous trouverez de tout ici !
  • Contact

Visiteur...

Tianjin Capitale : Hefei Chongqing Macao Capitale : Haikou Capitale : Changsha Capitale : Nanning Capitale : Guiyang Capitale : Xining Capitale : Islamabad Capitale : Fuzhou. Sites visites : Wuyishan, Quanzhou, Xiamen Capitale : Hangzhou. Sites visites : seulement Hangzhou... Capitale : Nanchang. Sites visites : Nanchang, Lushan, Jiuijiang, Jingdezhen Capitale : Jinan Capitale : Hohhot Capitale : Xi'an Capitale : Yinchuan Capitale : Lanzhou Capitale : Urumqi Capitale : Seoul. Sites visites : seulement Seoul... Pekin, c'est la que j'habite, a l'universite Tsinghua. Je n'y suis donc plus un touriste... Sites visites : le Bund, Pudong, Salon de l'auto, Jinmao tower, Maglev Sites visites : Kowloon, Hong-Kong Island, Temple Street, Tsim sha sui, Victoria Peak Capitale : Canton. Sites visites : Canton, Heyuan (mariage), Zhongshan Capitale : Nankin. Sites visites : seulement Nankin... Capitale : Harbin. Sites visites : Harbin, festival de sculptures de glace Capitale : Changchun. Sites visites : seulement Changchun... Capitale : Shenyang. Sites visites : Shenyang, Benxi, Dandong, grande muraille a Hushan Capitale : Shijiazhuang. Sites visites : Shanhaiguan Capitale : Taiyuan. Sites visites : Pingyao, Datong, Monastere Suspendu, Grottes de Yungang Capitale : Zhengzhou. Sites visites : Nanyang, temple Shaolin (Songshan) Capitale : Wuhan. Sites visites : Wuhan, Xiantao (chez Lina) Capitale : Kunming. Sites visites : Kunming, Dali, Lijiang, Tiger Leaping Gorge Capitale : Chengdu. Sites visites : Chengdu, Emeishan Capitale : Lhasa. Sites visites : Lhasa, lac Nam-Tso, Gyantse, Shigatse, Tingri, Everest Base Camp, Tanggula Express Ce blog relate la vie d'un ancien étudiant français à l'université Tsinghua, travaillant maintenant pour un grand groupe français à Handan dans le Hebei . Ce séjour en Chine est ponctué par de très nombreux voyages aux quatre coins de l'Empire du Milieu.

Pour s'y retrouver, les articles sont rangés dans diverses catégories (en particulier les provinces pour les voyages), que l'on retrouve dans la colonne de gauche. La categorie Beijing regroupe aussi bien les week-ends et excursions dans la banlieue de la capitale que des aspects de la vie quotidienne specifiques à Pékin. La vie universitaire est racontée dans la catégorie Tsinghua, et la catégorie Handan relate notre nouvelle vie dans le Hebei. La catégorie Chine traite plus des aspects culturels généraux, hors linguistiques qui sont abordés dans Langue chinoise. Une page recense tous nos voyages en Chine, avec une carte en grand format ainsi que des liens vers tous les articles correspondants.


La monnaie utilisée en Chine est le yuan (8.5 pour un euro). La population chinoise représente 20 fois celle de la France, et sa superficie est 17 fois supérieure.

 

大部分的文章只有法语,但是有些文章中法文都有,列单跟着链接。Voir ici la liste des articles disponibles en version bilingue.

Archives

Liens

Aujourd'hui en Chine, site d'information en francais sur la Chine, souvent très partial mais informatif en prenant le recul nécessaire
Chine nouvelle, le site en francais de l'agence de presse officielle chinoise - un peu l'opposé du lien précédent

samphotographie Une galerie de photos, créée par un passionné de Chine et d'escalade

Si Mao savait ...

Mon compte Youtube : toutes les videos

Dictionnaire chinois-francais  en ligne
Dictionnaire chinois unilingue avec quelques traductions en anglais, tres complet

Meteo en Chine

Tsinghua, le site de mon universite

 

Le blog de Lina, tout neuf, avec beaucoup de photos, et (mais...) en chinois !

14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 12:00
La nuit (courte... le soleil se leve a 5h30 !) passee sans encombre -et sans meme la chance de revoir dans la tour l'ecureuil (ou la souris, on n'etait pas bien sur) qui a fui quand nous sommes arrives la veille au soir ! -, nous reprenons la route sur ce monument, qui, comme beaucoup d'autres, n'est pas visible depuis la lune (!), avec pour objectif Simatai, le troncon de la grande muraille ou nous etions alles l'an dernier en famille.

Ce sera, pour changer, un recit en photos !


Vue depuis la fenetre de notre chambre au reveil, ou plutot au lever, car a 5h30 on etait moyennement chauds... En fait, on ne se serait meme pas reveilles si un des coreens tente par le lever de soleil n'avait pas decide de ranger a se moment la toutes ses affaires dans un boucan pas possible...
Image Hosted by ImageShack.us

Le soir...
Image Hosted by ImageShack.us


... et le matin
Image Hosted by ImageShack.us



Jean-Christophe et Ulrike (notre amie allemande), prets a poser pour Voici !
Image Hosted by ImageShack.us

J-C, Ulrike, Lina et moi-meme, a notre depart le matin, quittant notre tour (juste derriere) avec peu de regrets. Il ne faisait pas franchement chaud, on n'avait pas vraiment de matelas, mais c'etait gratuit et completement isole, alors... Si mon sac est encore charge malgre la descente considerable des provisions au cours du repas de la veille, c'est parce que nos amis coreens ont trouve que leurs duvets fraichement achetes etaient sales, et les ont laisses en plan puis sont partis. Interdit de jeter des ordures n'importe ou, si en plus les dechets en question sont des duvets quasi-neufs, il faut bien les ramener. Le coup du duvet jetable, on ne me l'avait jamais encore fait !
Image Hosted by ImageShack.us

Descente de marches sur la muraille, sur un troncon semi-restaure
Image Hosted by ImageShack.us

Les tours sont generalement comme celle la, si la portion est plutot bien conservee mais pas non plus restauree
Image Hosted by ImageShack.us

Arrivee a Simatai, il ne nous reste plus qu'a franchir le pont et nous y sommes
Image Hosted by ImageShack.us

Comparaison un peu floue entre une portion restauree a gauche de la tour, et une portion non restauree juste a droite. Pour marcher dessus, la difference se fait nettement sentir !
Image Hosted by ImageShack.us

Restauration de la muraille
Image Hosted by ImageShack.us


Jeux stupides sur le pont en attendant les retardataires
Image Hosted by ImageShack.us

Vue du pont depuis Simatai
Image Hosted by ImageShack.us


Notre petit groupe enfin arrive a Simatai
Image Hosted by ImageShack.us


Vue du cote de Simatai. On peut comparer avec l'an dernier (ici), ou c'etait encore l'ete. Ici, l'automne est bel et bien arrive, on voit tout le temps le ciel bleu, il y a beaucoup de vent, et j'espere seulement qu'il durera plus que deux semaines (mais pour une fois, je suis assez pessimiste a ce sujet...).
Image Hosted by ImageShack.us

Notre chauffeur visiblement peu decu du voyage
Image Hosted by ImageShack.us

Lina en degustation de mais chaud pour 2 yuan, au cours d'une des nombreuses pauses. Les montees sont assez eprouvantes.
Image Hosted by ImageShack.us

Brochette de touristes, tous de Tsinghua, ici a dominante americaine.
Image Hosted by ImageShack.us

Fin du troncon ouvert au public, amende de 200 yuan si on continue, et puis c'est dangereux, alors... Un touriste grec et un chinois ont ete foudroyes par la il y a un an, exactement la veille du jour ou nous y etions alles. Grande muraille strictement a deconseiller en temps orageux !
Image Hosted by ImageShack.us

Deux francais pris en sandwich entre un americain, une chinoise, une allemande et un coreen. Qui a dit que la France n'etait pas le centre du monde ?!?
Image Hosted by ImageShack.us

Tyrolienne pour redescendre au parking (flying fox en anglais, c'est marrant...). Comparer la couleur du lac avec les photos d'il y a un an.
Image Hosted by ImageShack.us


Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us Les autres candidats a grand saut : J-C, Lina, Violette et Gregory, et Vishal






















J-C s'elance le premier dans le vide...


Et je le suis de peu, accompagne de Lina. Les francais passant en Chine pour des romantiques, pour qui passerais-je si je laissais y aller seule une jeune chinoise effrayee ? Enfin, effrayee au debut, parce qu'a la fin, elle s'exclame quand meme que c'etait trop court !




Lina et moi sur la tyrolienne
Image Hosted by ImageShack.us

Greg et Violette a deux sur la tyrolienne ...
Image Hosted by ImageShack.us

Et le bateau qui nous ramene a bon port
Image Hosted by ImageShack.us

Et voila, c'est fini ! Encore une experience a reiterer, pourquoi pas en hiver avec des gros duvets ? Mais la, ce sera plus sportif...
Image Hosted by ImageShack.us
Partager cet article
Repost0
13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 12:00
Le week-end dernier, nous avons fait une petite excursion sur la grande muraille, entre Jinshanling et Simatai, deux sites touristiques au nord est de Pekin, mais beaucoup moins frequentes que le classique Badaling, attrape touristes notoire.

Il n'y a en fait que 10 km a faire a pied, mais sur la muraille ca prend facilement 3 ou 4 heures. Et surtout, c'est le lieu ideal pour passer une nuit completement mythique sur la muraille aux dix mille li, comme des generations de sentinelles l'ont fait avant nous ! Mais nous aurons des duvets modernes pour nous, fruit de notre hold-up des grandes surfaces locales, qui semblent s'etre donnees le mot pour etre toutes en meme temps en rupture de stock d'articles de camping...

Bref, apres avoir negocie aprement avec les voitures au noir du campus, c'est a 11 (5 coreens, 2 chinoises, 1 allemande et trois francais) que nous partons, entasses dans deux voitures, et nous allons sans doute retrouver la bas un groupe d'americains de la residence etudiante.

Remarque qui n'a rien a voir avec le sujet, les americains sont decidement soit peu doues pour la negociation, soit franchement genereux, soit legerement pigeons. Ils paient 1400 yuan pour 8 personnes pour le voyage complet aller-retour en voiture, alors que nous nous en sortons a 1100 yuan pour 11 !

Nous commencons a marcher vers 18h, et evdemment il fait nuit au bout d'une grosse demi-heure, et nuit noire a peine plus tard ! Mais nous ne nous arreterons que vers 19h30, apres de grands moments avec nos trois lampes pour 11 sur la muraille en ruines.

Voici des souvenirs en images de cette soiree memorable.


au depart le samedi soir, effectivement pas encore sur la muraille
Image Hosted by ImageShack.us

Apres quelques minutes sur la Grande Muraille de Chine. De gauche a droite, deux coreens, Lina (chinoise), une coreenne, moi, une autre coreenne, et Jean-Christophe (francais aussi)
Image Hosted by ImageShack.us

Vue sur la muraille
Image Hosted by ImageShack.us

Dans les marches (je ne sais pas combien on a du en avaler en deux jours...) C'est dans ce genre de tour, mais sur un troncon non restaure, que nous passons la nuit.
Image Hosted by ImageShack.us

晚霞 Il y a un mot chinois qui decrit exactement les nuages rouges au crepuscule, ce sont justement ceux la !
Image Hosted by ImageShack.us

On imagine a la fois le debut des marches raides en montee, et les difficultes qu'on a pu rencontrer !
Image Hosted by ImageShack.us

Heureusement, des fois ca descend aussi !
Image Hosted by ImageShack.us

Le soir dans la tour, chaque pays defend avec force enthousiasme (ou moins...) ses couleurs, et c'est donc un duel patriotique d'hymnes nationaux auquel nous assistons. Tout d'abord, l'hymne coreen.


Puis l'hymne chinois. La Chine actuelle est sans doute un des pays les plus patriotiques au monde, les drapeaux rouges et l'hymne national sont sortis a toutes les occasions !


Et, bien sur, notre chere Marseillaise ! Puisse un elan de patriotisme vous faire pardonner nos voix de crecelle...


La suite du programme sera pour demain !
Partager cet article
Repost0
6 septembre 2006 3 06 /09 /septembre /2006 20:00
Un des passe-temps favoris des chinois est dans conteste le karakoe. Mais cela n'a rien a voir avec le karaoke de chez nous, ou une personne se reidiculise devant toute une assemblee d'inconnus. Non, ici, de la meme maniere que l'on a une salle individuelle au restaurant, dans les etablissements specialises on loue une piece a l'heure. Des boissons et petits gateaux sont offerts, la piece en question est plus ou moins confortable et la machine plus ou moins moderne selon le prix paye.

Nous sommes alles un samedi soir a l'heure la plus chere dans un endroit pas trop mal, alors, ca grimpe vite... 150 Yuan de l'heure tout de meme ! Mais les fauteuils sont confortables, le service assez bon, on a eu une bouteille de Great Wall (la marque de vin rouge la plus connue en Chine) offerte (mais meme pas le sprite, seul "point negatif" de la soiree), alors pourquoi se plaindre ?

Par contre, evidemment pas de chansons francaises dans le repertoire. Nous etions 5 francais et une chinoise parlant tres bien le francais, mais on n'a meme pas pu chanter nos bons vieux Champs Elysees ou Santiano... Une fois notre repertoire de chansois chinoises ecoule (donc apres la premiere), on s'est assez vite rabattu sur des chansons en anglais. Car quand on ne connait pas la melodie et que le texte defile a toute vitesse en chinois non simplifie, et si en plus on chante comme une casserole, le resultat depasse l'entendement !

Bref, voila donc deux trois photos et videos de cette soiree memorable, experience a renouveler apres avoir apris quelques chansons chinoises de plus. Mes voisins conviendront sans aucun doute que je m'attelle a cette tache avec ardeur, et je m'etonne qu'aucun ne soit encore venu me prier d'arreter de repasser en boucle les memes chansons chinoises avec le volume a fond !

Les photos :

notre amie chinoise, avec une voix magnifique
Image Hosted by ImageShack.us


trois amis francais, avec des voix...
Image Hosted by ImageShack.us


et encore deux francais... comment ca la photo de la chinoise etait mieux ?
Image Hosted by ImageShack.us

Tout d'abord, 老鼠爱大米 (je t'aime comme le rat aime le riz, tube de l'ete dernier !)



Notre amie chinoise en solo. Elle a la classe !



Les garcons francais en champions !



Partager cet article
Repost0
24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 06:17

Apres une journee de repos le vendredi 22 juillet, ma sieste commencee a 4h de l'apres midi s'etant terminee vers 8h du soir, il m' asemble que c'etait l'occasion revee d'aller voir le lever du drapeau sur la place Tian an men le lendemain a 5h du matin. Apres donc cette nuit de 12h finie a 4h du matin, je prends le taxi vers Tian an men, m'attendant a me trouver seul avec quelques touristes, a assister a cette ceremonie quotidienne. Que nenni !

Des 4h30, ce sont des milliers de touristes qui se massent autour du drapeau, un large perimetre est boucle, et je pense que des gens devaient etre la depuis une bonne heure... Certains n'etaient qu'a deux cent metres du drapeau, difficile de voir quoi que ce soit.

Je me dis que la ceremonie doit vraiement etre tres bien, et je me masse avec eux. Heureusement que mon metre 87 me permet d'emerger largement de la foule, car au quinzieme rang minimum je n'aurais pas vu grand chose... si tant est qu'il y ait vraiment quelque chose a voir.

Quand le drapeau, escorte par une vingtaine de soldats, apparait sous le portrait de Mao au milieu de la porte de la paix celeste, des cris d'emotion retentissent dans le public, et les flashs crepitent, bien que l'on soit encore a 300 metres des porteurs. Marchant d'un pas parfaitement cadence, ils se rapprochent du mat, et montent ensuite le drapeau sur fond de musique nationale. L'ambiance est un melange de recueillement et de bataille pour que ceux dui fond puissent y voir quelque chose. Lorsque la musique s'arrete, je suis etonne de ne pas entendre un tonnerre d'applaudissements. Sans doute trop concentres par autre chose. Les soldats qui bloquent la foule ont bien du mal a maintenir les premiers rangs de touristes assis. Tous chinois, bien entendus, les occidentaux se levent rarement aussi tot pour ce genre de ceremonie, mais je ne regrette absolument pas d'etre venu.

Et, des que la garde au drapeau est repartie, les cordes sont levees, et tout le monde se met a courir vers l'avant. Sans trop savoir pourquoi, je cours avec eux, il y a surement quelque chose de bien a voir. En fait, ils courent pour avoir le privilege d'etre pris en photo les premiers devant le drapeau ! Mes grandes jambes me permettent d'obtenir une photo ou je suis relativement seul... relativement !

Alors que les chinois repartent, je remarque un groupe tres colore sur le cote, qui a aussi assiste a la ceremonie. Ce sont des enfants de differentes minorites ethniques (55 en tout, dont les chinois sont tres fiers, mais plus pour le caractere museal qu'autre chose), accompagnes de toute une compagnie de pervenches bleues.

J'apprends assez vite que les pervenches sont la brigade feminine de Hong-Kong, et que les enfants si bien habilles viennent tous de la meme ecole dans le Yunnan, et representent les 29 minorites ethniques presentes dans cette region. Ils sont aussi en voyage a Pekin, et prennent autant de photos qu'ils le peuvent, d'autant plus que les touristes chinois sont nombreux a vouloir figurer avec eux.

Vers 5h30, la foule s'est dispersee, et je me dirige vers le monument a la gloire des heros de la nation, juste en face du mausolee de Mao, pour prendre mon petit dejeuner : une pomme et du quatre-quarts de Manou, directement importe de Muret ! J'en propose aux petits assis a cote de moi, attendant qu'on m'aborde pour discuter. Je fais alors la connaissance d'une famille de l'Anhui, avec qui je vais passer toute une partie de la matinee.

Les touristes chinois se massent depuis 5h30 sur la file d'attente pour visiter le mausolee du grand timonier, et la queue qui atteint deja une bonne centaine de metres n'est pas pres de s'ecouler puisque d'apres mon guide le monument n'ouvre ses portes qu'a 8h30 ! Il est clair que je ne serais jamais alle la seul. Mais a 6h30, n'ayant de toute maniere rien de prevu pour la journee, je choisis d'accompagner la sympatique famille dans sa visite commemorative. Il pleut, nous n'avons pas le droit d'emporter des sacs a l'interieur, et meme si le passage (car il est difficile d'appeler la minute de marche cadencee a l'interieur une visite) est gratuit, il faut payer pour laisser son sac en caution. Je me remets entierement a mes nouvelles connaissances, et laisse mon sac a dos a l'oncle pekinois de la famille, qui connait deja bien les lieux et ne souhaite pas se recueillir une fois de plus devant la tombe du grand homme.

Heureuse surprise ! Les masses hysteriques (j'exagere un peu, quand meme) sont autorisees a penetrer des 7h10 ! Et les centaines de metres de queue passent alors tres vite. On est autorises a acheter des fleurs juste avant de rentrer dans l'enceinte sacree, ce que ne manquent pas de faire bon nombre de pelerins. Deux pieces agrementent l'interieur du vaste edifice. La premiere contient une statue de Mao en marbre ou autre materiau precieux tronant assis, a echelle reelle conformement a l'image du heros du peuple, c'est a dire environ trois metres de haut (assis).

Le passage (toujours aussi rapide) dans la deuxieme salle provoque des cris etouffes chez les adorateurs. Nous voila en presence de la VRAIE depouille de Mao Zedong ! La jeune chinoise qui m'accompagne est beacoup moins impressionnee que ses parents, et cela semble etre une generalite chez la jeune generation; elle se permet presque de plaisanter avec moi sur la solennite du lieu. En rang par deux et presses par les gardes de ceans, nous n'aurons qu'une petite vingtaine de secondes en presence de l'homme le plus sacralise du vingtieme siecle. Apres tant d'emotions, c'est presque dommage d'arriver, commerce oblige, dans la traditionnelle boutique de souvenirs... Mais en tous cas un excellent moment passe, et ceci dit (pour une fois) sans la moindre pointe d'ironie !

Partager cet article
Repost0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 12:51

Certes, un an plus tard, les souvenirs ne sont plus aussi frais qu'à l'origine. Mais en rangeant mes dossiers photos, celles ci m'ont vraiment rappelé des super souvenirs, et comme je n'arrive pas à créer d'album photo ici je vais faire un petit article juste pour elles !

Il y a plusieurs endroits où on peut voir la grande muraille pas trop loin de Pékin. Par exemple, Badaling est l'endroit le plus connu, restauré, sans doute très beau, mais il y a une densité de touriste hallucinante au mètre carré. Par endroits on ne peut même pas avancer ! Alors nous avons opté pour Simatai, plus loin (4-5 h de route depuis le centre), mais encore à peu près épargné par les touristes. On se demande vraiment pourquoi.

Déjà, y aller est une aventure. Enfin, peut-être pas si on prend un taxi direct, mais ca manque quand même de charme. On a voulu la jouer plus "local", (on, c'est Floriane ma petite soeur, Christophe mon petit frêre (d'au moins 1 bon centimètre !), et notre maman à tous les trois). On est donc allés à la gare de bus prendre un transport collectif jusque là-bas. Entassés à une vingtaine dans un mini-bus, avec en tout 6 francais, 6 allemands et 6 chinois à peu près. Tout allait bien dans les deux premières heures, mais il faut dire que dans les bouchons on ne risque pas grand chose. Et dès qu'on a commencé à accélérer un peu, la joie d'échapper à ces embouteillages monstres a très vite été dissipée. La voiture nous précédant ne s'est pas rendue compte que le feu était passé au vert depuis une trentaine de seconde, et temporisait au beau milieu de la route. Notre chauffeur ne s'en est pas rendu compte, et lui est rentré dedans à pleine vitesse ou presque. Pas très vite, heureusement, et il a freiné, mais suffisamment pour une grande frayeur, et surtout pour mettre un terme à la brave existence de notre véhicule.

Heureusement, une francaise très débrouillarde qui nous accompagnait a tout de suite trouvé un autre "voiture", au terme d'âpres négociations avec le ventru ci-contre. Et nous voilà entassés encore plus qu'avant a 6 dans des toutes petites voitures, pour les trois heures restantes ! En changeant encore au milieu, bien sûr, sinon ce serait trop simple...

Enfin bref, on a fini par arriver à Simatai, splendide site, très montagneux, vertigineux. Il faisait une chaleur torride, heureusement qu'un télésiège était là pour nous monter sur une partie du chemin pour rejoindre la muraille.


 

 

Montée vers la muraille, suivis par des vendeuses de souvenirs

 


Sur la muraille, Floriane et moi



Sur la muraille, Christophe



La muraille, les coins les plus vertigineux



et le must ! la descente en tyrolienne au dessus du lac !



Tout cela a fini en super restaurant sur l'île de Beihai, restaurant de cuisine impériale de la dernière dynastie, à manger du chameau grillé ou plein d'autres bonnes choses. Le festin complet, pour 10 euros.

Partager cet article
Repost0