Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Yak en Chine
  • : Yannick en Chine Récit d'un ancien étudiant français en master en Chine, grand voyageur aux quatre coins de l'empire du milieu, maintenant ingénieur dans un grand groupe français à Handan dans la province du Hebei. Étudier à Tsinghua, à Pékin, voyager et travailler en Chine, aller à la rencontre de la culture et de la langue chinoise, apprendre le mandarin ou habiter à Handan, vous trouverez de tout ici !
  • Contact

Visiteur...

Tianjin Capitale : Hefei Chongqing Macao Capitale : Haikou Capitale : Changsha Capitale : Nanning Capitale : Guiyang Capitale : Xining Capitale : Islamabad Capitale : Fuzhou. Sites visites : Wuyishan, Quanzhou, Xiamen Capitale : Hangzhou. Sites visites : seulement Hangzhou... Capitale : Nanchang. Sites visites : Nanchang, Lushan, Jiuijiang, Jingdezhen Capitale : Jinan Capitale : Hohhot Capitale : Xi'an Capitale : Yinchuan Capitale : Lanzhou Capitale : Urumqi Capitale : Seoul. Sites visites : seulement Seoul... Pekin, c'est la que j'habite, a l'universite Tsinghua. Je n'y suis donc plus un touriste... Sites visites : le Bund, Pudong, Salon de l'auto, Jinmao tower, Maglev Sites visites : Kowloon, Hong-Kong Island, Temple Street, Tsim sha sui, Victoria Peak Capitale : Canton. Sites visites : Canton, Heyuan (mariage), Zhongshan Capitale : Nankin. Sites visites : seulement Nankin... Capitale : Harbin. Sites visites : Harbin, festival de sculptures de glace Capitale : Changchun. Sites visites : seulement Changchun... Capitale : Shenyang. Sites visites : Shenyang, Benxi, Dandong, grande muraille a Hushan Capitale : Shijiazhuang. Sites visites : Shanhaiguan Capitale : Taiyuan. Sites visites : Pingyao, Datong, Monastere Suspendu, Grottes de Yungang Capitale : Zhengzhou. Sites visites : Nanyang, temple Shaolin (Songshan) Capitale : Wuhan. Sites visites : Wuhan, Xiantao (chez Lina) Capitale : Kunming. Sites visites : Kunming, Dali, Lijiang, Tiger Leaping Gorge Capitale : Chengdu. Sites visites : Chengdu, Emeishan Capitale : Lhasa. Sites visites : Lhasa, lac Nam-Tso, Gyantse, Shigatse, Tingri, Everest Base Camp, Tanggula Express Ce blog relate la vie d'un ancien étudiant français à l'université Tsinghua, travaillant maintenant pour un grand groupe français à Handan dans le Hebei . Ce séjour en Chine est ponctué par de très nombreux voyages aux quatre coins de l'Empire du Milieu.

Pour s'y retrouver, les articles sont rangés dans diverses catégories (en particulier les provinces pour les voyages), que l'on retrouve dans la colonne de gauche. La categorie Beijing regroupe aussi bien les week-ends et excursions dans la banlieue de la capitale que des aspects de la vie quotidienne specifiques à Pékin. La vie universitaire est racontée dans la catégorie Tsinghua, et la catégorie Handan relate notre nouvelle vie dans le Hebei. La catégorie Chine traite plus des aspects culturels généraux, hors linguistiques qui sont abordés dans Langue chinoise. Une page recense tous nos voyages en Chine, avec une carte en grand format ainsi que des liens vers tous les articles correspondants.


La monnaie utilisée en Chine est le yuan (8.5 pour un euro). La population chinoise représente 20 fois celle de la France, et sa superficie est 17 fois supérieure.

 

大部分的文章只有法语,但是有些文章中法文都有,列单跟着链接。Voir ici la liste des articles disponibles en version bilingue.

Archives

Liens

Aujourd'hui en Chine, site d'information en francais sur la Chine, souvent très partial mais informatif en prenant le recul nécessaire
Chine nouvelle, le site en francais de l'agence de presse officielle chinoise - un peu l'opposé du lien précédent

samphotographie Une galerie de photos, créée par un passionné de Chine et d'escalade

Si Mao savait ...

Mon compte Youtube : toutes les videos

Dictionnaire chinois-francais  en ligne
Dictionnaire chinois unilingue avec quelques traductions en anglais, tres complet

Meteo en Chine

Tsinghua, le site de mon universite

 

Le blog de Lina, tout neuf, avec beaucoup de photos, et (mais...) en chinois !

9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 09:15

Chaque caractère est décomposé en traits, et doit se tracer dans un ordre précis. En plus de fournir un standard d’écriture, cela permet aussi de retenir plus facilement les caractères, puisque la main garde en mémoire un geste répété de nombreuses fois. D’ailleurs, à l’école primaire, les petits chinois tracent chaque nouveau caractère avec le doigt dans l’air, pour s’exercer en groupe.

Pour la reconnaissance automatique de caractères tracés à la main, avoir un ordre des traits standard est également un atout important.

Mais alors, puisque cet ordre des traits est si important, existe-t-il une méthode pour le deviner, si l’on n’a jamais vu un caractère auparavant ? Oui ! D’abord, il faut savoir séparer les différents traits. Apparemment, il semble difficile d’établir une règle à ce propos, ce sont plutôt les précédents qui font foi, et la liste des traits (voir ici). Mais après ça, la méthode se résume en quelques petites règles simples, présentes dans tous les manuels de calligraphie – et dans le mien aussi !

Les voici telles qu’elles sont enseignées au jeunes chinois.

先横后竖               D’abord horizontal, puis vertical

从上到下               Du haut vers le bas

先撇后捺               D’abord “pie3” (trait oblique descendant à gauche) puis “na4” (trait oblique descendant à droite)

从左到右               De gauche à droite

从外到内               De l’extérieur vers l’intérieur

先中间后两边    D’abord le milieu puis les deux côtés

先里头后封口     D’abord l’intérieur, puis on ferme l’ouverture

Voici l’extrait d’un manuel de calligraphie, avec des exemples pour chaque règle.

 

Voici un petit texte qui résume ces règles. Je pensais que c’était une chanson très connue que les chinois avaient dû répéter des dizaines de fois étant jeunes, mais en fait, parmi les chinois autour de moi, personne ne connaissait de mélodie allant avec.

写字应当讲笔顺    xie3 zi4 ying1 dang1  jiang3 bi3 shun4

掌握要领笔有神    zhang3 wo4 yao4 ling3 bi3 you3 shen1

先横后竖上到下    xian1 heng2 hou4 shu4 shang4 dao4 xia4

先撇后捺左右分    xian1 pie3 hou4 na4 zuo3 you4 fen1

从外到内记清楚    cong2 wai4 dao4 nei4 ji2 qing1 chu

近了屋子再关门    jin4 le wu1 zi zai4 guan1 men1

Et la traduction :

Pour apprendre à écrire il faut être très attentif à l’ordre des traits

Beaucoup d’attention est nécessaire pour en saisir les points essentiels.

Horizontal puis vertical, du haut vers le bas,

D’abord les « pie », puis les « na », de gauche à droite séparément,

De l’extérieur vers l’intérieur, retiens bien clairement,

L’homme entre dans la maison et seulement ferme la porte.

La dernière phrase fait allusion aux caractères comme 国图园pour lesquels on trace d’abord les côtés de gauche, supérieur et de droite du carré extérieur, puis ce qui est au centre, et seulement enfin on referme le carré.

Deviner l’ordre des traits d’un caractère est ensuite relativement simple, sauf pour quelques « monstres » comme ao1 (creux) ou   tu1 (bosse), devant lesquels on se sent très seuls…

Partager cet article
Repost0
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 09:02

Chacun des traits qui composent un caractère a une dénomination, pour qu’il soit possible « d’épeler » le caractère trait par trait. Voici ces différents noms, leur explication, ainsi qu’un caractère contenant ce trait en exemple. Les dessins des traits sont tirés d’un manuel de calligraphie nommé 青少年素质教育书法学习丛书.

 

On remarque que le nombre de caractères utilisés pour nommer un trait est égal au nombre de ruptures dans ce trait, qui doit quand même être tracé d’un seul trait, bien sûr !

 

Il y a des traits simples (6 différents, les 6 premiers), et des traits complexes (les 22 suivants). Chaque trait simple a son propre nom :

 

        dian3    =          point

        heng2   =          horizontal

        shu4     =          vertical

        pie3      =          trait oblique descendant vers la gauche

        na4       =          trait oblique descendant vers la droite

        ti2        =          lever = trait oblique montant vers la droite

 

Pour connaître le nom d’un trait complexe, il faut associer ces traits simples avec d’autres termes :

 

       wan1    =          courbe

       zhe2     =          plier, casser

       gou1     =          crochet

       xie2      =          oblique

       wo4     =          couché

 

Les transcriptions phonétiques sont inscrites en pin-yin, et les significations des caractères donnés en exemple sont aussi écrites.

 

 

 

 

 

        dian3                           

Simple point                                                                  six

 

 

 

 

 

               heng2                          

                                                Trait horizontal de gauche à droite                                 dix

       shu4                            

                                                Trait vertical de haut en bas                                           milieu

               pie3                                                             

Trait oblique descendant vers la gauche              peu

 

 

 

 

 

                na4                                                                              

 

 

 

 

 

                Trait oblique descendant vers la droite               homme

        ti2                          

 

 

 

 

 

                Trait oblique montant vers la droite                                s’exercer

竖钩    shu4 gou1                                                                    

                                                Littéralement : vertical – crochet                                    petit

弯钩    wan1 gou1                                                                  

                                                Littéralement : courbe – crochet                                    famille

斜钩    xie2 gou1                                                                    

                                                Littéralement : oblique – crochet                                    je

卧钩    wo4 gou1                                                                    

                                                Littéralement : couché – crochet                                    coeur

竖弯    shu4 wan1                                                                   

                                                Littéralement : vertical – courbe                         quatre

竖弯钩    shu4 wan1 gou1                                              

                                                Littéralement : vertical – courbe – crochet                     enfant

横折提    heng2 zhe2 ti2                                                 

                                                Littéralement : horizontal – plier – lever              langage

横折弯    heng2 zhe2 wan1                                             

                                                Littéralement : horizontal – plier – courbe                      cl. des fleurs

竖提    shu4 ti2                                                                       

                                                Littéralement : vertical – lever                            peuple

横钩    heng2 gou1                                                                  

                                                Littéralement : crochet horizontal                                   cuir

横折    heng2 zhe2                                                                  

                                                Littéralement : horizontal – plier                         bouche

横折钩    heng2 zhe2 gou1                                              

                                                Littéralement : horizontal – plier – crochet                      couteau

横撇    heng2 pie3                                                                   

                                                Littéralement : horizontal – trait oblique              eau

 descendant vers la gauche

撇折    pie3 zhe2                                                                     

                                                Littéralement : trait oblique descendant              aller

 vers la gauche – plier

撇点    pie3 dian3                                                                   

                                                Littéralement : trait oblique descendant              femme

 vers la gauche – point

横折弯钩    heng2 zhe2 wan1 gou1            

                                                Littéralement : horizontal – plier – courbe – crochet     neuf

竖折    shu4 zhe2                                                                    

                                                Littéralement : vertical – plier                             montagne

竖折折钩    shu4 zhe2 zhe2 gou1                            

                                                Littéralement : vertical – plier – plier – crochet   cheval

横折折撇    heng2 zhe2 zhe2 pie3                           

                                                Littéralement : horizontal – plier – plier – trait     atteindre

 oblique descendant vers la gauche

横撇弯钩    heng2 pie3 wan1 gou1             

                                                Littéralement : horizontal – trait oblique descendant      ce

 vers la gauche – courbe – crochet

横折折折钩    heng2 zhe2 zhe2 zhe2 gou1      

                                                Littéralement &lt

Partager cet article
Repost0
9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 08:56

La langue tibétaine a été inventée de toutes pièces pour traduire les textes bouddhiques importés d’Inde. Voici le plus célèbre des mantras du bouddhisme tibétain, que l’on écrit en caractères latins om-mani- padme-hum.

En tibétain, c’est bien sûr beaucoup plus beau qu’en lettres latines !

Et en chinois, c’est

 唵嘛呢叭咪哄

qui se lit            « an ma ni ba mi hong » en pinyin, et qui n'a aucun sens autre que phonétique.

Ce mantra a une signification religieuse très importante, complètement intraduisible, qui est censée résumer tous les enseignements du bouddhisme en une seule phrase. Une traduction mot à mot semble être « le joyau sur le lotus », mais cela n’a aucun lien avec le véritable sens.

Voici un lien qui explique tout ça : wikipedia

Partager cet article
Repost0
5 juin 2006 1 05 /06 /juin /2006 12:24

Voilà quelques expressions intéressantes que j’ai rencontrées récemment. Je ne sais pas si ça intéresse des gens ici à part moi, mais les marquer m’aidera toujours à les retenir !

你敬我一尺,我让你一丈  ni jing wo yi chi, wo rang ni yi zhang

se dit pour une situation de respect mutuel, et sont des unités de distance, en gros le sens est je te respecte sur un pied tu me laisses une paume

吃亏是福   chi kui shi fu

littéralement s’en prendre plein la gueule c’est ça le bonheur. En fait le sens est plutôt tu ramasses pas mal aujourd’hui mais demain ça ira mieux !

本性难移   ben xing nan yi

La nature des hommes est difficile à modifier

不谋而合   bu mou er he

Littéralement, tomber d’accord sans s’être concertés

诸子百家   zhu zi bai jia

Littéralement, tous les maîtres et les cent maisons. Cela désigne en fait tous les grands penseurs de l’époque confucianiste

异曲同工  yi qu tong gong

Littéralement, des mélodies différentes mais un travail similaire. Obtenir le même bon résultat par des voies différentes

月光族   yue guang zu

Normalement, 月光 veut dire la lumière de la lune, et un peuple, une ethnie. Mais séparément, est aussi un mois, et est une particule comme pour dire finir. En fait, c’est pour désigner les gens qui finissent chaque mois tout ce qu’ils peuvent gagner en un mois.

En français, on pourrait dire vivre au jour le jour

如有雷同,纯属巧合    ru you lei tong, chun shu qiao he

C’est la formule correspondant exactement à « toute ressemblance avec des faits ou des personnages existant ou ayant existé ne serait que pure coïncidence »

富得流油       fu de liu you

Littéralement, riche au point de faire couler l’huile. Par le passé, si une famille était très riche, elle mangeait de la viande à tous les repas, généralement frite dans l’huile, d’où l’expression ci-dessus. Par exemple, on peut dire 富得流油的摩纳哥pour parler de Monaco.

莺莺燕燕       ying ying yan yan

est un oiseau, 夜莺est un rossignol. est une hirondelle. Littéralement, ça ne veut bien sûr pas dire grand-chose, mais il faut penser à une nuée d’oiseaux qui piaillent et d’agitent dans tous les sens. Cette expression peut être utilisée pour décrire par exemple un groupe de jeunes filles, toutes maquillées, qui papotent dans tous les sens, tout en effervescence.

狗头军师       gou tou jun shi

Généralement, tout ce qui se rapporte aux chiens () est plutôt une insulte. Littéralement ici, ça donne conseiller militaire tête de chien. Cela désigne, dans le passé, des conseillers sans formation ni compétences qui occupent cette fonction grâce à l’influence de leur chef, qui sont payés mais n’apportent pas grand-chose.

如鱼得水       ru yu de shui

« comme un poisson dans l’eau », et la traduction est quasi exacte, facile ! Par contre, et anglais, ça donne « as snug as a bug in a rug », aussi bien qu’un insecte dans un tapis ?

物以类聚,人以群分    wu yi lei ju, ren yi qun fen

« qui se ressemble s’assemble », mais la version chinoise est d’un registre bien plus soutenu qu’en français, où on disait souvent ça à l’école primaire !

亡羊补牢,犹未晚矣    wang yang bu lao, you wei wan yi

à peu près « mieux vaut tard que jamais ». Littéralement, c’est écrit en style classique et ça parle d’un berger dont l’enclos à moutons est cassé (), qui perd chaque jour un mouton(亡羊), mais qui ne répare pas() en se disant que de toute manière il en a déjà perdu. La seconde partie dit qu’il n’est jamais trop tard. Cela correspond sans doute mieux à l’expression « il n’est jamais trop tard pour bien faire »

 

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2006 5 02 /06 /juin /2006 08:29

     Les poésies de la dynastie des Tang (618-907) sont particulièrement célèbres. En voici un ; classique parmi les classiques, d’une concision et d’une précision remarquables. Il est l’œuvre du poète Li Bai (李白) (701-762). Je l’ai appris aujourd’hui, c’est le premier poème que je vais essayer de retenir ! La Chine des empereurs fonctionnait sous un système de grands concours impériaux. Les candidats de toutes origines sociales pouvaient concourir pour divers grades de lettrés, qui leur donnaient ensuite accès à une carrière mandarinale. Pour cela, ils étaient jugés sur leurs qualités littéraires et devaient avoir une connaissance très poussée de quelques œuvres des grands maîtres comme Confucius. Quand on dit très poussée, cela revient à connaître par cœur des ouvrages entiers comme les « Dits et propos de Confucius », à avaler également des centaines ou milliers de poèmes, pour qu’ensuite chacune des dissertations qu’ils auraient à écrire soit parsemée (remplie ?) de références littéraires, souvent à tel vers célèbre ou telle façon de parler. Une dissertation ainsi écrite est logiquement totalement incompréhensible à qui n’a pas la même connaissance approfondie d’une partie de la littérature chinoise.

 

Bref, voici le poème !

 

静夜思

 床前明月光                chuang qian ming yue guang1

疑是地上霜                yi shi di shang shuang1

举头望明月                ju tou wang ming yue4

低头思故乡                di tou si gu xiang1

Les poèmes de la dynastie des Tang (唐诗, tang shi) sont formés de 4 vers (绝句, jue ju) ou 8 vers (律诗, lü shi). Dans ceux de 4 vers, chaque vers comprend 5 ou 7 pieds, ce qui fait le même nombre de caractères. Ce poème ci est donc un 五字绝句.

 

Voilà une tentative de traduction, mais il doit en exister une “officielle” bien plus adéquate et qui rime aussi en français dans une anthologie de poèmes chinois traduits en français.

 Songes d’une calme nuit

 L’éclat de la lune se reflète au pied de mon lit,

 Serait-ce du givre sur le sol ?

 Je lève la tête pour contempler la clarté de la lune,

 En la baissant vers le sol je pense à mon pays natal.

J’ai indiqué les tons du dernier pied de chaque vers. Ce poème est construit selon la rime « ping ping zi ping », ce qui veut dire deux tons plats, puis un ton sec descendant, et à nouveau un ton plat. Les trois tons plats riment également. L’harmonie de la prononciation et des tons contribue fortement au charme du poème. Puisque je parle des tons et de la prononciation, voilà une petite considération à propos des différences de points de vue entre français et chinois lorsqu’on a mal entendu un mot, ou lorsqu’il a été mal prononcé. Le français va chercher un mot se prononçant de la même manière, mais avec un ton différent, alors que le chinois va chercher un caractère de même ton se prononçant différemment. Et comme nous, pauvres étudiants français, retenons principalement la prononciation et pas le ton, il faut fréquemment de nombreux essais avant de se faire comprendre si l’on veut dire un mot précis sans connaître le bon ton…

Partager cet article
Repost0